Comptables
TI
Dactylos
Anick Gauvin
Vivianne Journeau

Collaborateurs
Nos dactylos externes

Depuis ses débuts, Syntagme a réhabilité le dictaphone, outil d’une extraordinaire utilité pour le traducteur, qui permet à ce dernier de se concentrer sur ce qu’il fait de mieux, traduire, en préservant au maximum le naturel de l’enveloppe stylistique de la langue d’arrivée, et sans être inhibé par sa compétence toute relative, voire complètement déficiente, en saisie de textes. Une fois le texte endisqué par une spécialiste, il a tout le loisir d’en remanier certains passages au besoin.

Si, au début de son histoire, la technologie liée au dictaphone était quelque peu primaire, cet outil a évolué de façon remarquable, à tel point qu’il est maintenant possible d’enregistrer le texte sous forme numérique et de le transmettre -- de façon ultrarapide et sans effort -- par courriel à une spécialiste qui saura le saisir à l’aide du logiciel voulu, et produire un texte irréprochable.

Syntagme est fière de compter dans son équipe un groupe fort talentueux de dactylos qui travaillent en télétravail, depuis leur domicile.  Le recours à ces spécialistes confère à l’équipe une souplesse absolue en ce qui concerne les échéances à respecter, qui sont souvent à la limite du (dé)raisonnable, bien évidemment, à notre époque du juste-à-temps.

S’il est bien connu que le traducteur – et à plus forte raison le pigiste – travaille dans l’ombre, les dactylos externes sont confinées aux oubliettes!

La doyenne, Viviane Journeau, travaille avec notre cabinet depuis ses débuts héroïques. Ça n’est pas rien! Sa qualité, sa jovialité et sa productivité sont proprement hallucinantes. Elle veille avec amour sur ses trois filles, qui le lui rendent bien. Au fil des ans, cet oiseau de nuit qui tape plus vite que son ombre nous a sorti bien des épines du pied.

Le bébé de l’équipe, Anik Gauvin, a d’abord coordonné le travail confié aux dactylos externes avant de décider de « changer de camp » et d’en devenir une elle-même . Maintenant, elle continue de nous fournir des textes de qualité sous l’oeil attentif de son chien... Puppy.

Nous voulons ici rendre hommage à toutes ces personnes exceptionnelles : Anik Gauvin, Linda Durand, Line Beaudry, Gisèle Mullins, Nicole Morin, Renée Goulet, Suzanne Thouin, Sylvie Chouinard, Jacinthe Dansereau, Viviane Journeau.

Retour au menu

Collaborateurs

Nos spécialistes en technologies de l’information :

Nos informaticiens travaillent à distance : qui pourrait les en blâmer? C’est probablement mieux pour leur équilibre mental…

Claude Richard

Claude, pour qui les logiciels Microsoft n’ont pas de secrets, a roulé sa bosse pendant quelques années avant de trouver sa voie : après avoir délaissé les pentes de ski, les minettes des neiges et la vie de bohème, il arrive à Polytechnique en 1989 et, quatre ans plus tard, en sort avec un baccalauréat en génie électrique. À partir de ce moment, il se plonge à corps perdu (pas perdu pour tout le monde…) dans sa nouvelle profession : l’informatique. Le hasard a bien fait les choses : il achète l’appartement au-dessus de Syntagme en 1995 et se lie d’amitié avec son président. Les deux partagent une passion, que dis-je? ils vouent un véritable culte! à la gastronomie et aux vins fins et ont un fort faible pour les systèmes de son et cinémas maison démesurés. Ils s’entendent donc comme larrons en foire. Un jour, il y a bien longtemps, Syntagme décide de se munir – le temps était largement venu – d’un serveur. Le tout premier. Cela marque le début d’une grande aventure, d’une étroite collaboration et d’une solide complicité, qui sont toutes bien vivantes à ce jour pour le plus grand plaisir du personnel du cabinet.

Simon Gauvin

Simon a fait des études en hôtellerie et travaillé en cuisine, avant de commencer à travailler comme gérant chez By American. On voit donc aisément qu’un tel bagage le prédestinait tout naturellement à une carrière en informatique. Après s’être brièvement réorienté vers la pré-presse et le graphisme, il a suivi force cours de plus en plus ciblés et techniques, jusqu’au jour où, diplôme en poche, ce mordu des produits Apple est devenu directeur de la TI chez Marketel, dont il gère avec brio le parc de serveurs. Actuellement ACE (Apple Certified Engineer), il maîtrise néanmoins l’architecture Microsoft et a participé à la création du parc de serveurs de Syntagme. Incorrigible optimiste, il rêve du jour où la planète entière verra enfin la lumière et passera aux ordinateurs Apple. Mais ce n’est qu’un rêve…

Retour au menu
Mission

Au moment de la gestation de l’entreprise, ses pères fondateurs avaient une vision : une entreprise « révolutionnaire », où l’on privilégierait l’autonomie (pas de rapports hiérarchiques contraignants, d’horaires établis, d’exigences artificielles), installée dans un cadre agréable (pas de béton et de néons, de fenêtres qui ne s’ouvrent pas, d’air vicié) conçu pour favoriser le mieux-être des travailleurs, la productivité, l’esprit d’équipe et l’excellence, où chacun serait rémunéré en fonction de son travail plutôt que de ses heures de présence. C’est ainsi que Syntagme est née et s’est épanouie.

Dès le départ, Syntagme a su adopter une approche de gestion qui allait faire époque : le travail par petites équipes, axé sur l'habilitation de chacun. En effet, l'entreprise est constituée de sous-traitants qui, répartis en modules plus ou moins spécialisés et parfaitement perméables, oeuvrent en autonomie. Chaque module est chapeauté par un réviseur chevronné, responsable de la qualité du travail; le mode suprêmement souple d’affectation du travail permet de réaménager rapidement les priorités, selon le degré d’urgence des divers projets. D’ailleurs, comme, de nos jours, tout est toujours urgent, chez Syntagme, la gestion de crise est un mode de vie!

Syntagme est l'une des rares entreprises du secteur à offrir encore des stages rémunérés aux finissants les plus prometteurs des universités, mais le diplôme n’est pas élevé au rang de dogme. Pour nous, la formation de la relève n'est pas un vain mot! Éminemment élitiste, Syntagme privilégie le recrutement de candidats prometteurs, qui sont formés et encadrés à l’interne, plutôt que de traducteurs d’expérience.

Enfin, chacun chez Syntagme est libre d'organiser son horaire de travail à sa guise, ce qui lui permet d'harmoniser de façon optimale responsabilités familiales et vie professionnelle. D’ailleurs, à ce titre, Syntagme ne ménage aucun effort pour faciliter la vie de ses membres qui ont à cœur de repeupler le Québec! Il n'y a pas à dire : chez Syntagme, l'expression « revanche des berceaux » prend tout son sens...

Si le passé est garant de l'avenir, celui-ci s'annonce des plus roses pour Syntagme. Un service personnalisé et des textes qui se démarquent par la qualité de la langue et l'originalité : voilà ce qui a fait notre renommée. Cet idéal, nous l'avons toujours poursuivi et nous continuerons sur notre lancée. Après tout, on ne peut s'attendre à autre chose d'un cabinet où la langue est une affaire de plaisir!

Definition

Depuis la création du cabinet, la question qui, sans conteste, nous a été posée le plus souvent est :
C’est quoi, ça, un syntagme?

Eh bien, un syntagme, c’est un concept linguistique : simplement, c’est un groupe de mots qui, ensemble, produisent un sens unique. Ce groupe de mots ne peut être fractionné en unités plus petites, sinon le sens se perd.

Syntagme, c’est un groupe de gens qui, ensemble, produisent un travail unique!

À l’université, l’exemple que l’on donnait le plus souvent pour illustrer cette réalité, c’est le syntagme pomme de terre. On ne peut pas considérer qu’il s’agit de trois unités : le sens tient au regroupement des éléments. C’est donc un syntagme.

Cet exemple a permis à une des traductrices du cabinet (dont nous tairons le nom afin de protéger des personnes innocentes) de déclarer, avec son merveilleux sens du raccourci :
« Syntagme, finalement, c't'une patate! »

Historique

Syntagme est fondée en juin 1983. Après des débuts modestes, l'entreprise connaît un premier essor en septembre 1988, moment où, toutes affaires cessantes, elle se constitue en société, suivi en 1990 d'une vigoureuse poussée de croissance qui la force à quitter ses locaux de la rue Lacombe, à Montréal, pour emménager dans un immeuble plus spacieux sur l'avenue Northmount. Soucieuse de se rapprocher davantage de sa clientèle, elle déménage une nouvelle fois en 1993, cette fois au 385, boulevard Saint-Joseph Ouest. À ce moment-là, une vingtaine de personnes y travaillent à temps plein. Avec l’évolution de la technologie et l’explosion de la demande en traduction – et, avouons-le, parce que la vie manquait de piquant, Syntagme décide d’ouvrir un deuxième bureau de l’autre côté de la rue en 2005. Recrutement intense. Un an et demi plus tard, l’entreprise annexe le logement situé au dessus de ses bureaux du 385 et y installe les nouveaux membres de son équipe. Aujourd’hui, après avoir fêté son 20e anniversaire (sous sa forme dûment constituée), plus d’une quarantaine de joyeux drilles forment l’équipe, et l'avenir s'annonce toujours aussi prometteur.
Syntagme est consciente d'avoir un rôle plus vaste à jouer dans la société, outre la promotion de la langue française, la formation de la relève et la recherche avide de profits, pas nécessairement dans cet ordre. Voilà pourquoi nous avons décidé d'appuyer, de façon ponctuelle et concrète, divers secteurs que nous jugeons importants, surtout au regard des valeurs qui nous animent.

Mission : Sports

Depuis plusieurs années, déjà, Syntagme appuie fièrement, en qualité de commanditaire « Argent », l’Equipe de compétition du Mont Saint-Sauveur. En fait, notre cabinet, qui privilégie la vitesse, la souplesse et le goût du dépassement est tout naturellement attiré par le sport amateur et particulièrement par une discipline qui exige toutes ces qualités : le ski alpin.

L’Équipe de compétition du Mont Saint-Sauveur est la plus importante au Québec, comptant quelque 175 coureurs, dont l’entraînement exige diverses pièces d’équipement coûteuses et des mesures de sécurité à la fine pointe de la technologie.

Par notre soutien, nous permettons donc à de jeunes athlètes exceptionnels de rapidement se hisser – même s’il s’agit de spécialistes de la descente! -- à un niveau enviable, et nous sommes convaincus qu’ils feront parler d’eux durant bien des années à venir. D'ailleurs, nous en sommes persuadés, l’Equipe de compétition du Mont Saint-Sauveur est, tout comme Syntagme, vouée à un brillant avenir!

MSS
Retour au menu

Nous joindre

Vous pouvez nous joindre de multiples façons :

Par la poste :
385, boul. Saint-Joseph Ouest
Montréal (Québec)
H2V 2P1

Par téléphone : (514) 278-8886

Par télécopieur : (514) 278-8155


Par FTP : ftp.syntagme.com


Par courriel : info@syntagme.com


Par notre site Internet : http://www.syntagme.com

Quoi de neuf?

Services

Traduction :

Raison d'être de la création de Syntagme, la traduction est demeurée la manifestation la plus évidente de notre excellence. Nous avons sur place un effectif suffisant pour assumer une charge de travail équivalant à 350 000 mots par semaine! Notre style de gestion nous permet de réagir avec un maximum de souplesse en cas d'urgence... et à notre époque, les urgences semblent constituer l'ordinaire.

Révision :

Chez Syntagme, tous les textes font l'objet d'une révision minutieuse. Nous pouvons aussi faire la révision unilingue ou l'adaptation de textes rédigés en français.

Adaptation et localisation :

Chacun sait que pour traduire il s'agit non pas de remplacer un mot par un autre, mais bien de rendre dans la langue d'arrivée l'idée exprimée dans la langue de départ. La localisation vise à intégrer l’ensemble d’un produit de façon cohérente dans la langue et le contexte culturel tout entier d’un marché visé. Si elle est bien exécutée, la localisation donne au lecteur l’impression que le produit (livre, produit de divertissement, annonce publicitaire) a été conçu et mis au point dans sa langue plutôt que créé à l’étranger, traduit sans égard au contexte socioculturel, puis importé.

Voilà une de nos caractéristiques les plus intéressantes : nous nous faisons fort de produire des slogans et des formules publicitaires qui rendent bien l'idée du texte de départ tout en étant parfaitement idiomatiques.
Vision
Historique
Définition
Services
Mission
Équipe
Nous joindre
Quoi de neuf?
Mission : Éducation

C’est avec plaisir que Syntagme contribue aux activités du Centre d’éducation et de santé de Tézerzaït (C’EST). Le Centre a pour mission de donner accès à l’alphabétisation, d’abord, puis aux soins de santé, aux enfants des nomades touaregs, particulièrement ceux de la région de Tézerzaït, dans le Sahara nigérien. Comme leurs parents se déplacent sans arrêt, les élèves sont pensionnaires dix mois par année, et le Centre se charge de les loger, de les nourrir et de les habiller. En fait, notre cabinet, qui privilégie l’instruction, ainsi que la soif d’apprendre, est tout naturellement attiré par une initiative comme celle du C’EST. Nous espérons que notre contribution, si modeste soit-elle au vu des immenses besoins de la population tamacheq, particulièrement vu la situation difficile qui sévit dans le pays, pourra lui permettre d’améliorer le sort des enfants.

Pour de plus amples renseignements sur le Centre d’éducation et de santé de Tézerzaït (C’EST), cliquer ici.

Pour visionner des extraits vidéos sur le Centre, cliquer ici.

Retour au menu
Collaborateurs
Collaborateurs

Une entreprise ne saurait connaître le succès si elle n’est pas entourée – voire encadrée – par une équipe de spécialistes de leur domaine qui lui prodiguent une aide et des conseils précieux. Ainsi, Syntagme n’aurait pas su naviguer entre les écueils avec autant de bonheur en l’absence des précieux collaborateurs suivants :

Nos comptables :

François Ménard

Comptable agréable s’il en est, François a toujours été à nos côtés pour le meilleur et pour le pire, dans les jours heureux comme aux jours difficiles... Si Syntagme a des problèmes de gestion, ce n’est certes pas de sa faute à lui! Depuis les débuts de Syntagme c’est lui qui s’assure que le fisc reçoit bien tout l’argent que nous gagnons, mais pas plus!



Danielle Nadeau

Danielle, alias Madame Ménard, une autre c.a., est celle qui a su nettoyer les écuries d’Augias de notre tenue de livres au terme de notre première année d’existence : c’est la seule femme qui puisse encore nous faire trembler à la fin de notre exercice financier. Nous avons encore un vif souvenir de la lettre de recommandations qu’elle nous avait alors fait parvenir, et qui tenait en… trois pages!



Retour au menu
Oeuvre originale de Pauline T. Paquin, "On s'amuse sur le boulevard Saint-Joseph", 2008.
François Ménard
Danielle Nadeau
Claude Richard
Simon Gauvin
Mission : Société

Soucieux de faire sa part pour améliorer la société dans laquelle il évolue, notre cabinet a décidé en 2008 d’appuyer les activités du Relais populaire. Notre cabinet privilégie l’esprit d’initiative et l’esprit d’organisation comme outils principaux pour régler certains problèmes sociaux; partant, nous avons été impressionnés par le dynamisme et l’organisation du Relais populaire qui, épaulé par divers organismes, mobilise bénévoles et jeunes en formation pour fournir des repas chauds, sains et nourrissants aux enfants de quartiers moins favorisés.

À cette fin, Syntagme a procuré au Relais une bouilloire Cleveland de 60 gallons alimentée au gaz pour simplifier la tâche du personnel de cuisine au moment de préparer soupes et plats de pâtes, entre autres, à l’intention des élèves des écoles servies. Syntagme est honorée de contribuer au succès d’une équipe jeune, éminemment débrouillarde, organisée et talentueuse. Nous espérons que cela pourra lui permettre d’améliorer le sort des enfants.

Retour au menu